Traitements déperlants éco-responsables

Les vêtements techniques 3ème couche possèdent aujourd’hui souvent des traitements de déperlance. 

Depuis de nombreuses années, ces finitions déperlantes sont composées de fluorocarbures et plus précisément de perfluorocarbures (PFC). Ces PFC sont hydrophobes afin de repousser l’eau,  et lipophobes pour repousser la graisse.

Ces substances chimiques ont notamment été dénoncées par la communauté scientifique et par certaines ONGs car les PFC sont hautement toxiques, même en petites doses. Ils sont considérés comme cancérigènes, perturbateurs endocriniens et extrêmement polluants pour l’environnement car ils ne se dégradent pas. 

AYAQ choisit ses tissus sans application de finitions pour certains (1ère ou 2ème couche), pour diminuer les substances appliquées lorsque cela n’est pas nécessaire et justifié. 

En ce qui concerne les 3ème couches qui nécessitent des qualités de protection contre l’eau, AYAQ sélectionne des tissus avec un traitement déperlant sans PFC. 

Depuis les alarmes de certains lanceurs d’alertes en 2015, des alternatives de finitions sans PFC ont été développées et améliorées, proposant des performances déperlantes remarquables et largement au niveau des exigences de pratiques intenses en montagne. 

Une limite demeure pour l’instant avec une performance un peu moins efficace que les traitements avec PFC dans la résistance au lavage et la propriété anti-tâche à la graisse 

Jugeant prioritaire la sauvegarde urgente de notre planète, AYAQ privilégie l’environnement à la performance "anti-tâche".